Et de deux

par Dorcy Rugamba

En l’espace de quatre mois, coup sur coup, la France vient d’installer par la force un pouvoir allié sur les commandes d’un pays africain. Ces deux pays, la Cote d’Ivoire et la Libye ont la particularité d’avoir du pétrole.  Il ne s’agit pas ici de défendre Laurent Gbagbo ou Mouamar Kadhafi, ni la manière dont ils entendaient se perpétuer au pouvoir ; oublions les tyrans pour poser la question des peuples. Après tout, c’est en leur nom que les guerres sont menées. Ont-ils gagnés au change, en étant libérés de force, par un pouvoir étranger qui possède dans leurs pays des intérêts vitaux ?
Dans un passage célèbre de son livre « La force qui nous manque » qui date de 2007, EVA JOLY, la candidate écologiste aux prochaines élections présidentielles en France, déchire le voile d’hypocrisie dont on entoure, dans les milieux politiques, les relations que la France entretient avec les pays d’Afrique sous son influence. Surtout ceux dont le sol est gorgé d’hydrocarbures. C’est édifiant :
L’indépendance en Afrique : Une Mascarade. par Eva Joly
Publicités